•  

    Pensé d'hiver

    BON MERCREDI MES AMIS  

          Une nuit, la terre s'est endormie,
    Sous un manteau de neige tombée à gros flocons :
        Prés, chemins, maisons... sont blanchis
    D'un grand tapis moelleux qui s'étend jusqu'aux monts.
     
       Tous les canaux sont pris de glace
       Et les enfants joyeux se mettent à patiner.
            Parfois on aperçoit des traces
    Creusées dans la neige fraîche : des pas de sangliers,
     
                De leur excellent odorat
    Sous la neige épaisse, ils cherchent avec leur groin
    Châtaignes et glands, rien n'échappera...
    Car en janvier : la laie met bas ses marcassins.
     
              Jamais elle ne s'éloigne et veille
    Sur son nid de branches, caché, appelé chaudron,
          Là ses "petits rayés " sommeillent,
    Blottis l'un contre l'autre, attendant les mamelons.
     
       Certains chevreuils tentent une sortie
    Pour glaner dans les champs les restes des cultures,
             Et l'on entend au loin glapir
    Un couple de renards, insouciants dans leur rut.
     
            Essoufflés d'avoir tant couru,
    Les gosses rentrent à la maison près du feu de bois.
         Le soir, ils s'amusent les doigts nus,
        Sur les vitres givrées, à pousser les étoiles.

    Pensé d'hiver

     (Jean-Claude Brinette)


    22 commentaires
  •  

    Bonne semaine les amis avec un temps plutôt maussade !

    Pluie

    Il pleut. J'entends le bruit égal des eaux ;
    Le feuillage, humble et que nul vent ne berce,
    Se penche et brille en pleurant sous l'averse ;
    Le deuil de l'air afflige les oiseaux.

     

    Bonne semaine les amis avec un temps plutôt maussade !



    La bourbe monte et trouble la fontaine,
    Et le sentier montre à nu ses cailloux.
    Le sable fume, embaume et devient roux ;
    L'onde à grands flots le sillonne et l'entraîne.

     

    Bonne semaine les amis avec un temps plutôt maussade !



    Tout l'horizon n'est qu'un blême rideau ;
    La vitre tinte et ruisselle de gouttes ;
    Sur le pavé sonore et bleu des routes
    Il saute et luit des étincelles d'eau.

     

    Bonne semaine les amis avec un temps plutôt maussade !



    Le long d'un mur, un chien morne à leur piste,
    Trottent, mouillés, de grands boeufs en retard ;
    La terre est boue et le ciel est brouillard ;
    L'homme s'ennuie :

     

    Bonne semaine les amis avec un temps plutôt maussade !

    oh ! que la pluie est triste !

    mais bonne semaine avec a pluie big bisou ,

     

    Bonne semaine les amis avec un temps plutôt maussade !


    12 commentaires
  •  

    HIVER

    Une nuit, la terre s'est endormie,
    Sous un manteau de neige tombée à gros flocons :
        Prés, chemins, maisons... sont blanchis
    D'un grand tapis moelleux qui s'étend jusqu'aux monts.

    HIVER

     
    Tous les canaux sont pris de glace
       Et les enfants joyeux se mettent à patiner.
    Parfois on aperçoit des traces
    Creusées dans la neige fraîche : des pas de sangliers,
     

    HIVER

    De leur excellent odorat
    Sous la neige épaisse, ils cherchent avec leur groin
    Châtaignes et glands, rien n'échappera...
    Car en janvier : la laie met bas ses marcassins.

    HIVER

     
     Jamais elle ne s'éloigne et veille
    Sur son nid de branches, caché, appelé chaudron,
          Là ses "petits rayés " sommeillent,
    Blottis l'un contre l'autre, attendant les mamelons.

    HIVER

     
    Certains chevreuils tentent une sortie
    Pour glaner dans les champs les restes des cultures,
    Et l'on entend au loin glapir
    Un couple de renards, insouciants dans leur rut.

    HIVER

     
    Essoufflés d'avoir tant couru,
    Les gosses rentrent à la maison près du feu de bois.
    Le soir, ils s'amusent les doigts nus,
        Sur les vitres givrées, à pousser les étoiles.

     (Jean-Claude Brinette)

    HIVER


    10 commentaires